Élections américaines: Montrer sa photo ou pas?

Le 6 novembre prochain, un des éléments qui va compter tant dans les discours que pour le nombre de suffrages exprimés est l’identité de l’électeur. Devenue un des enjeux clés des derniers cycles électoraux et l’un des fers de lance du parti républicain dans sa lutte contre la fraude électoral (il y a polarisation autour de cet enjeu, les Républicains s’opposant aux Démocrates qui eux voient dans toutes ces velléités de réforme une volonté de limiter l’accès au vote de certaines minorités), l’identification de l’électeur fait l’objet d’un grand nombre de lois à travers le pays (c’est un sujet qui est décentralisé). Trente États vont ainsi requérir une preuve d’identité. Dix-sept d’entre eux prévoient que cette pièce d’identité comporte une photo.

Et à ce titre, la Pennsylvanie s’est vue suspendre l’application de la loi qui imposait le contrôle de l’identité des électeurs au motif, selon le juge, que le nombre de cartes d’identité distribués, à cinq semaines de l’élection, demeurait trop faible pour garantir une votation juste et équitable.

Alors que le Département de la Justice a, conformément aux dispositions du Voting Rights Act, validé la loi de Virginie mais a, par contre, invalidé celles de Caroline du Nord, du Texas, tandis que celle du Mississippi est à l’examen – en attendant le Mississippi ne peut donc pas s’en prévaloir.

Toutes les informations sur ce sujet, tout comme la carte ci-après, sont disponibles sur le site de la National Conference of State Legislatures.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.