Des primaires moins chères que prévu?

 

 

 

C’est en tout cas l’analyse du Washington post et du Wesleyan Media Project:

Et  ce, ajoutent-ils, même y ajoutant les dépenses des SuperPACs, l’essor de ces derniers étant compensé par des levées de fonds moins concluantes du côté des candidats.

Comme l’explique Mother Jones:

 

De fait, on note du côté de Barack Obama, une levée de fonds moins enthousiaste qu’en 2008.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.