Deux jours avant la Caroline du Sud: qui a (vraiment) gagné l’Iowa?

D’après le Des Moines Register:

 Les résultats: Santorum finit en tête, par 34 votes
Données manquantes: 8 circonscriptions dont les résultats ne seront jamais validés
Verdict du parti: c’est 50-50
 
Au final:
Rick Santorum: 29 839 voix: -168
Mitt Romney: 29 805 voix: -210
Suffrages exprimés: 121 503

En soi, on pouvait s’attendre à un revirement – 8 voix d’avance paraissaient minces. D’ailleurs Mitt Romney faisait figure d’exception puisque, s’il avait conservé sa victoire en Iowa, il aurait été le premier républicain depuis 1976 à avoir remporté consécutivement l’Iowa et le New Hampshire – reste à savoir si l’exception tient toujours. En effet, les 8 bureaux de vote manquants, les irrégularités dans la transmission des résultats (oubli de reporter les résultats sur le formulaire E, signatures manquantes, etc) semblent condamner l’Iowa à demeurer dans l’incertitude. Ce qui n’est pas vraiment une nouveauté non plus: chaque cycle voit ce type d’irrégularités, particulièrement durant les caucus, et par exemple, le caucus républicain de 1980 avait été particulièrement serré au final, avec un grand nombre de voix jamais décomptées.

Les 8 bureaux manquants

 

 Cerro Gordo County’s Mason City Ward 2, Precinct 3

 Emmet County’s Estherville Ward 2

Franklin County’s Geneva-Reeve

Lee County’s Fort Madison 4A

Lee County’s Fort Madison 4B

Lee County’s Franklin-Cedar-Marion

Lee County’s Washington-Green Bay-Denmark

Pocahontas County’s Center-South Roosevelt-North Lincoln

En 2012, Rick Santorum a peut-être gagné arithmétiquement – rien n’est en fait certain faute de pouvoir décompter les votes des huit bureaux manquants – mais il n’a pas véritablement emporté l’Iowa. Le concours de beauté (beauty contest, littéralement) de l’Iowa n’a pour autre but que de retenir l’attention des médias (une réussite!) sans attribuer de délégués aux candidats (pas encore!). Car Santorum, à l’instar de Mike Huckabee qui l’a précédé dans cette dynamique, n’a qu’une petite organisation de campagne, relativement mal financée, et qui sera sans doute bien en mal de soutenir l’effort nécessaire pour passer à travers le Super Tuesday du 6 mars prochain.

Il demeure cependant que deux jours avant que ne s’ouvre la primaire en Caroline du Sud, et quelques heures avant le débat républicain, la nouvelle pourrait rendre Mitt Romney plus vulnérable aux critiques de ses adversaires, devenus plus virulents et ce particulièrement alors que Jon Huntsman puis Rick Perry ont jeté l’éponge, Santorum tente de capitaliser sur ce momentum tandis que Gingrich se rapproche et talonne de nouveau Romney.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *