Lorsque les publicités négatives font et défont les candidats

L’impact de la publicité, particulièrement de la publicité négative est retentissant alors que le cycle électoral de 2012 vient à peine de s’amorcer en Iowa. Le déclin relatif et continu des publicités négatives depuis 1988 (qui constitue le point paroxystique de ce mode de campagne) devrait être enrayé durant la campagne de 2012. 

1948

1968

2008

Dépenses publicitaires télévisées

0

13 millions

600 millions

Extrait d’un tableau à paraître chez Septentrion – en janvier 2012

En effet, Bloomberg estime que 5.8 millions de dollars ont été dépensés en publicités télévisées dans le seul État de l’Iowa, au 30 décembre 2011, tandis que 3,7 millions ont été investis dans les publicités négatives, tant par les candidats que par leurs super PACs, dont le manque de transparence, et la toute puissance a été relevée par exemple par le Washington Post et le Sacramento Bee. Le premier estimant que le Super PAC de Mitt Romney (Restore our Future) a dépensé en publicité télévisée durant la semaine passée, 603 000 dollars en Iowa.

 

 

 

 

Qui produit des publicités négatives? (Washington Post)

Negative ads % of total
1 American Crossroads / Crossroads GPS $11,923,400 100
2 Americans for Prosperity $2,975,160 100
3 Rick Perry $1,494,380 75
4 Restore Our Future $1,109,040 100
5 Make Us Great Again $1,017,880 66
6 Our Destiny PAC $761,040 100
7 Ron Paul $668,510 52
8 Red, White, And Blue Fund $140,330 100
9 Democratic National Committee $72,160 1
10 Mitt Romney $71,120 9
11 Michele Bachmann $56,600 98
12 Priorities USA Action $28,000 4
13 State Tea Party Express $23,700 100
14 Ending Spending Inc. $23,350 100
15 No American Debt $21,580 100
16 College Republican National Committee $17,520 100
17 Republican National Committee $13,070 100
18 Citizens United $10,940 100
19 Keep America Safe $7,750 100
20 catholicvote.org $6,240 100
21 9-9-9 Fund $6,220 100
22 Sierra Club $6,170 100
23 NumbersUSA $4,670 100
24 Protect Your Care $3,420 100
25 Colbert Super PAC $1,980 100
26 American LP $400 100

L’impact de ces publicités négatives est particulièrement nette pour Newt Gingrich, qui a caracolé pendant un mois (mi-novembre à mi-décembre) en tête des sondages nationaux et en Iowa, et est aujourd’hui en perte de vitesse, incapable même de figurer sur le tiercé gagnant de l’Iowa.

Bloomberg affirme ainsi que depuis le 1er décembre, 45% des publicités (initialement financées par Rick Perry puis par un PAC pro-Romney) diffusées en Iowa étaient critiques de Gingrich. Pour CMAG-Kantar Media, seules 6% de ces publicités vantaient les mérites de Gingrich. Toutefois, comme l’argent investi l’était essentiellement par les PACs, les candidats, à commencer par Mitt Romney ont paru rester au-dessus de la mêlée, puisque leur argent de campagne n’allait qu’en (auto)publicités positives.

L’argent n’achète peut-être pas la Maison-Blanche (quoique)… mais est déterminant pour figurer en tête du peloton.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *